© DR

Poète, romancière, Mayra Santos-Febres est née en 1966 à Porto Rico, où elle enseigne la littérature à l’université. « J’ai grandi dans une famille presque exclusivement composée de femmes », confie-t-elle à Libération. « Toutes avaient un métier : institutrice, comptable, avocate. Une situation courante à Porto Rico. Toutes mes études ont été payées par mes tantes. Elles étaient neuf. ». Après Sirena Selena, son premier roman (Zulma, 2017), Mayra Santos-Febres nous revient avec La Maîtresse de Carlos Gardel, un roman foisonnant, sensuel, inoubliable, qui entremêle la destinée d’une femme en devenir à celle du roi du tango argentin.


SAMEDI 7 MARS
Modération : R. Solis, journaliste, traducteur
DIMANCHE 8 MARS
Modération : C. Pont-Humbert, journaliste littéraire