© Maryan Harrington

Maïko Kato est née en France de parents japonais. Après avoir été assistante puis chargée d’études pour des bureaux de représentation du gouvernement japonais, elle s’est tournée vers l’écriture et la traduction, en particulier deux nouvelles japonaises inédites en France.

Inspiré d’une enquête personnelle réalisée auprès d’hôtes de club dans le Kabukicho, le quartier rouge de Tokyo, ainsi que son expérience de stagiaire au sein de Dentsu, le plus grand groupe de communication du Japon, A l’ombre de l’eau est son premier roman paru aux éditions du Seuil.