© J.Mignot

Né en banlieue parisienne, Frédéric Paulin vit depuis une vingtaine d’années à Rennes. Il a exercé différents métiers, journaliste, professeur d’histoire-géo, forain, avec plus ou moins de réussite, avant de se consacrer à l’écriture de romans noirs. Ses récits racontent la petite histoire à l’ombre de la grande Histoire, celle dans laquelle les héros sont parfois plus corrompus que les soi-disant méchants qu’ils sont censés neutraliser.

Auteur d’une dizaine de romans, il vient de mettre un terme à une trilogie retraçant la montée du terrorisme islamiste jusqu’aux attentats de novembre 2015 à Paris (La Guerre est une ruse (2018), Prémices de la chute (2019) et La Fabrique de la terreur (2020), éditions Agullo).