© Muhsin Akgun

Née en 1970 à Jableh en Syrie, Samar Yazbek a publié treize livres dans son pays dont Un parfum de cannelle (Buchet/ Chastel, 2013). Feux croisés, journal de la révolution syrienne (Buchet/Chastel, 2012) a été récompensé par de prestigieux prix littéraires défendant la liberté d’expression et le courage. En 2016, elle publie Les Portes du néant chez Stock, lauréat du Prix du Meilleur livre étranger et traduit dans seize langues. Journaliste et écrivaine reconnue, elle vit en exil à Paris depuis 2011. Avec La Marcheuse, déambulation vive et poétique d’une adolescente dans l’enfer de la guerre, Samar Yazbek continue son combat pour exposer aux yeux du monde la souffrance du peuple syrien.


SAMEDI 2 MARS
Modération : C. Menanteau et G. Schiano de Colella, libraires
SAMEDI 2 MARS
Modération : S. Quetteville, chroniqueuse, diacritik.com
SAMEDI 2 MARS
Modération : M. Zgueb Abidi, Centre Culturel du Monde Arabe
SAMEDI 2 MARS
Modération : M. Aïssaoui, journaliste, Le Figaro littéraire