Samedi 2 mars / Le lieu unique / Le bar / 19h30

SOIRÉE CONTRE LA CENSURE

Dans le cadre de la Saison des droits humains de la Ville de Nantes.
En partenariat avec le PEN Club français.

Autour d’un verre, quelques auteurs d’Atlantide sont conviés à lire des textes d’écrivains censurés. Cette année, cette soirée est dédiée à Abduweli Ayup. Ce temps fort du festival, en partenariat avec le PEN Club français, s’inscrit depuis 2017 dans la Saison des droits humains initiée par la Ville de Nantes. 

La liberté d’écrire est l’un des aspects de la liberté d’expression. C’est l’un des droits de l’homme. Elle est définie par l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 dans laquelle il est écrit :
« La libre communication des pensées et des opinions est l’un des droits les plus précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

« Écrire, c’est lever toutes les censures. »
Jean Genet

Dégustation
Le lieu unique / Le bar / 20h30 

Alain Mabanckou conviera ensuite le public et les auteurs à une dégustation d’alcool de millet en compagnie de l’écrivain taïwanais Wu Ming-yi.