Le Cabinet de curiosités

AU LIEU UNIQUE DU 16 AU 18 FÉVRIER 2018

Le cabinet de curiosités fut une invention du XVIIIe siècle pour servir de musée aux collectionneurs qui ne possédaient ni les moyens ni la place pour accueillir une collection volumineuse. Une seule pièce, une seule armoire, parfois même une seule boîte avec de multiples tiroirs pouvaient servir à héberger un ensemble de raretés, d’objets trouvés, de bric-à-brac que le hasard ou un goût particulier avait décelés ici et là. Reflet du monde mais aussi reflet du collectionneur, les cabinets de curiosités étaient de modestes microcosmes à l’image de l’univers et de ses amusants mystères.

Créé à l’initiative d’Alberto Manguel et poursuivi aujourd’hui à l’invitation d’Alain Mabanckou, le cabinet de curiosités d’Atlantide est né de ce même désir de rassembler en un lieu unique les objets que des écrivains venus du monde entier ont apportés avec eux à Nantes, en guise de trésor personnel. Six années plus tard, plus de 150 objets sont venus enrichir cette collection. Que ce soit la pièce d’un jeu d’échecs qui faisait face à Dany Laferrière lorsqu’il écrivait, une pierre inspirée de l’art indien apportée du nord du Canada par Margaret Atwood, ou encore une plaque en céramique réalisée par Nathalie Azoulai quelques jours à peine avant les attentats de novembre 2015, ces objets sont comme les mots qui nous racontent : ils ont chacun leur histoire et invitent au voyage. Au cours des années, cette accumulation progressive de souvenirs deviendra aussi, nous l’espérons, un miroir, une sorte de message codé pour les générations de lecteurs à venir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.